Calendrier d’activités

Activités 2019-2020

 

 

Septembre: Lancement de la formation obligatoire en prévention des violences à caractère sexuel

16 septembre pour les membres du personnel
7 octobre pour les étudiants et étudiantes

Pour plus de détails sur la formation, visitez la page conçue à cette fin.

Septembre: Journée d'action contre la violence sexuelle faite aux femmes

20 septembre 2019, 11h30, salle Le Cercle (ADJ4512)

Activité en collaboration avec le CALACS de Québec, Viol-secours . Le CIPVACS, l’AELIES, la CADEUL, Viol-Secours et Adja D. Ndao (étudiante à la maîtrise en service social) prendront la parole pour parler de la prévention des violences à caractère sexuel et des violences faites aux femmes immigrantes. Des bouchées seront servies. Bienvenue à toutes et tous! Lien vers l’événement Facebook.

Octobre: Exposition Que portais-tu?

15 au 31 octobre 2019

L’exposition revient et se déplace dans les murs du pavillon de médecine dentaire. Visitez-la en grand nombre!

Novembre: Journée de stations éducatives

En collaboration avec l’Association des étudiants.es en sciences sociales, la campagne Sans oui, c’est non! organise une journée de stations éducatives. L’activité se tiendra le mercredi 20 novembre en après-midi. Plus de détails viendront.

Janvier : Violence sexuelle - Quels sont les recours judiciaires? (conférence)

Conférence en collaboration avec l’association des étudiantes et étudiants en droit – Comité droits et féminisme. Violences sexuelles: quels sont les recours judiciaires? Jeudi le 23 janvier 2020 11h30 à 12h20. Pavillon De Koninck local 2155.

Conférencières:
Claudie-Émilie Wagner, étudiante au doctorant en droit
Nancy Chamberland, notaire et responsable du CIPVACS
Marie Lemieux-Richard, agente de liaison en agression sexuelle au CAVAC

Février: Kiosques éducatifs

Surveillez la présence de nos bénévoles dans vos pavillons. Ils circuleront et vous inviteront à participer à des activités pour en apprendre davantage sur le consentement sexuel. Des prix de participations sont à remporter.

Horaire

3 février midi: Palasis-Prince, terrasse Fiésa
5 février midi: Ferdinand-Vandry, entrée rue de la médecine
10 février midi: De Koninck, cafétéria
11 février soir: Alphonse-Marie-Parent
12 février soir: Ernest-Lemieux
17 février midi: Médecine dentaire
19 février soir: H-Bierman Moraud
20 février midi: Alexandre-Vachon
24 février midi: Louis-Jacques Casault
27 février midi: Vieux-Séminaire

Février : exposition Que portais-tu? au PEPS

Date: du 14 au 28 février 2020
Lieu: 1er étage du PEPS, près des fenêtres permettant d’observer la piscine.

Que portais-tu? Cette question, trop souvent posée aux victimes de violences sexuelles, peut paraître banale, mais transpose pourtant sur celles-ci toute la lourdeur de la responsabilisation de l’agression. L’exposition Que portais-tu? amène les visiteurs à comprendre que la violence sexuelle ne repose pas sur la simplicité d’un choix de vêtement.

Mars : Soirée "Sans tabou" avec Sexperts

Le groupe Sexperts, en collaboration avec la campagne Sans oui, c’est non!, organise une soirée « Sans tabou ».  Une généreuse témoignante viendra partager une partie de son histoire où elle a vécu de la violence sexuelle. Vous aurez la chance d’en connaître plus sur son parcours courageux de survivante.

L’activité se tiendra le 18 mars en soirée.

Sur inscription seulement, plus de détails sur l‘événement Facebook.

Mars : Semaine des femmes

L’association des Féministes en mouvements de l’Université Laval organise une diversité d’activités du 9 au 12 mars pour célébrer la Journée internationale des droits des femmes. Le mercredi 11 mars, à midi au  local 3102 du pavillon Pollack, une activité Sans oui, c’est non! est organisée sous forme de vidéo-discussion. Un documentaire sera visionné, suivi d’une période de discussion.

Pour plus de détails, suivez l’événement Facebook.

Mars : Activité artistique

Sabrina Guay en collaboration avec Sans oui, c’est non! et la FEMUL animera une table ronde sur le sujet de la représentation des images à connotation sexuelle dans les graffitis des sous-terrains du campus.

Une discussion sera animée au sujet des photographies sorties de leur contexte initial à travers la réappropriation. Le but est de les regarder autrement afin de questionner la responsabilité des mots et images diffusées dans des espaces publics. Ce sont des graffitis apparus sans consentement, sur les œuvres de quelqu’un d’autre dont on conteste la légitimité de l’action, soit ; d’aller de l’avant sans consentement. La création d’un contexte conceptuel lié au consentement prend son sens lors de l’activité, où les participantes et participants sont invité.e.s à changer les sens des images avec le consentement de l’artiste.

Le 10 mars, partir de 13h au Fou AELIES.